Autrice, metteuse en scène et comédienne, Françoise Dô se forme à l’art dramatique aux Cours Florent. En 2016, elle fonde la compagnie BLEUS ET ARDOISE, actuellement en résidence de création à Tropiques Atrium – Scène Nationale.

Lauréate du concours d’émergence de jeunes artistes En avant la création, elle met en scène son premier texte Aliénation(s), en 2017.

En 2018, son deuxième texte A Parté, lauréat du programme Ecritures de la Cité Internationale des Arts de Paris est publié aux Editions Tapuscrits.
Après une mise en voix lors du Festival ZOOM #4 à Théâtre Ouvert – Centre National des Dramaturgies Contemporaines et une présentation de maquette au théâtre de Vanves, elle le mettra en scène en janvier 2019 à Tropiques Atrium – Scène Nationale.

Elle a pour objectif de créer des pièces de théâtre à l’esthétique sobre et contemporaine où l’écriture et l’émotion priment.

Dans un processus de création imprégné de réalisme, elle interroge les silences afin d’explorer les non-dits au sein des familles et de la société.

Ayant un fort intérêt par le théâtre de l’espace vide, elle est l’assistante à la mise en scène de Hassane Kassi Kouyaté pour L’orchidée Violée de Bernard G. Lagier et 4h du matin de Ernest J. Gaines.

Adepte d’expériences théâtrales radicales, elle est le compagnon à la mise en scène de Stéphanie Loïk. Elle l’assiste pour la création de Dix histoires au milieu de nulle part, adaptation théâtrale de La Fin de l’homme rouge de Svetlana Alexievitch.
En juin 2018, elle présente la maquette issue de ce compagnonnage Reine Pokou, adapté du roman éponyme de Véronique Tadjo. S’inspirant du chœur dans le théâtre grec antique, elle replace la parole et le conte africain au centre d’un plateau nu porté par la danse contemporaine.

Françoise Dô a fait partie des artistes présentés au Focus Performing/Art de la scène organisé par l’Institut Français et l’Office National de Diffusion Artistique (ONDA) au Théâtre National de Bretagne.

En 2019, elle est autrice associée au Festival Passages de Metz et collabore avec le Centre Dramatique National de l’Océan Indien.